29 septembre 2007

Moab drinking, dining and lodging

Par Pierrot, dans Utah.

IMG_8795.jpg

“For a small town in conservative, nondrinking Utah, this is a pretty wild place.” (Frommer’s Utah)

De fait, pas facile de resentir la forte influence Mormone conservatrice et restrictive de l’état. Ici, la raison commerciale et touristique l’a largement emporté sur les principes fondateurs, et c’est plutôt cool.

On ne vous refera pas le guide complet de la ville car il nous aurait fallu deux à trois fois plus de temps, mais vous aurez droit dans ce billet à notre vision directe et forcément subjective des lieux et établissements testés, de quoi largement s’inspirer pour votre futur bike trip ! 😉

Drinking and dining

Le problème avec les guides, c’est qu’on a d’un côté une information assez riche, mais inégale et disparate (choix difficiles sur un simple texte d’une dizaine de lignes), et de l’autre une description pas forcément à jour, et très peu d’illustrations. Sur ce point le Frommer’s Utah ne déroge pas à la règle.

Zax

IMG_8598.jpgPour notre premier lunch, il faisait très chaud et on était encore bien “jetlaggés”, alors on l’a joué à l’instinct, en partant de l’excellent Moab Information Center situé au carrefour central de la ville (Main street et Center street), on est allé en face chez Zax, un resto pizza et salades sommes toutes assez classique, mais surtout dont l’espace “private club” — le Watering Hole — est carrément génial !

La serveuse nous avait donné le choix entre salle, patio et lounge bar pour être servis. Et allez savoir pourquoi on a choisi ce dernier ! Là, on pousse les portes à battants du saloon pour pénétrer dans une atmosphère bien épaisse, où tout, depuis l’éclairage sombre, la déco exubérante, les billards, les écrans omniprésents, les ventilos de plafond surpuissants, et la musique… du même acabit, nous évoque l’Ouest Américain et ses pionniers. Quatre clients sont au bar, tous en uniforme (jean’s, bottes, chemise, casquette). L’un d’entre eux a des cheveux noirs qui lui recouvre le dos, sans doute un Amérindien. Le barman est plutôt du style baroudeur sec et bronzé, lui aussi aux cheveux longs, et nous lance un “merci” à la fin de notre commande avec un demi-sourire.

IMG_8600.jpg

La sono puissante couvre largement le bruit de la clim, des ventilos et du match de foot en rediff’. Et c’est enfin du très bon rock façon ZZ Top, après la daube country déversée par toutes les stations du coin, où le dernier groupe à la mode est, semble-t-il, les Eagles avec Hotel California !

IMG_8601.jpgNotre premier repas burger est un festin, avec une viande excellente comme souvent ici, de “vraies” frites cuites à point, et la boite à sauces complètes pour accommoder le tout. Ah, et n’oublions pas la bière, qui semble être la spécialité de la ville avec pas moins d’une quinzaine de marques et de flavours absolument délicieuses à la pression ou en bouteille. Je crois qu’on avait testé la Dead Horse Amber Ale et l’Elephant Hill Hefeweizen. On y retournera deux fois !

Moab Brewery

derailleur_ale.jpgSinon, on a testé l’incontournable Moab Brewery, le resto le plus éclectique de Moab, qui fait sa propre bière (!), propose tout un tas de spécialités, vend des souvenirs, et expose dans ses trois salles tout ce qui touche de près ou de loin aux sports outdoor pratiqués dans la région.

Y’a même un deltaplane au plafond, une moitié de Jeep avec un mannequin barbu au volant qui vous toise derrière ses lunettes noires, un magnifique Santa Cruz Blur LT (que j’aurais bien ramené avec moi), et encore des écrans à chaque coin qui diffusent du film d’action sportive made in Moab. C’est d’ailleurs là que j’ai compris comment les méga 4x4 — le sport préféré des touristes obèses — arrivent à franchir les murs de nos trails communs.

IMG_8666.jpg

Slickrock Cafe

Etq_Wasatch_Slickrock_Lager.jpgUne autre figure de la restauration à Moab, mais qui nous a déçu pour la qualité de ses burgers frites. La prochaine fois on y essayera les salades. Mais beau décor également avec entre autres de vieilles photos de la ville encore pleine de chevaux, et puis j’aime bien leur salle ouverte sur la rue et leur logo. 😉

Ah un truc : les grands verres givrés pour la bière c’est extra, mais quand le givre en question sent le chlore, et fond dans la bière, c’est beaucoup moins bien !

Pasta Jay’s (“A Restaurant You Can Call Home!”)

Un soir, il se faisait tard et on avait la flemme de se faire encore un barbecue devant notre bungalow, alors on est descendu en ville.

Pasta_Jays_Moab_Utah_Moab.jpgPour trouver Pasta Jay’s c’est facile, c’est là où y’a le plus de monde dans un grand patio qui fait le coin d’un bloc sur Main street. Nappes Vichy et touristes à gogo, mais on va quand même prendre le risque et se laisser tenter, surtout qu’on est très en manque de sucres lents ces derniers temps !

Excellente surprise. Le service est rapide et aimable comme toujours ici (quel contraste avec la France !), les prix modérés, tandis que les spécialités italiennes ou siciliennes sont tout simplement excellentes. Et alors que le patio se vide progressivement avec l’heure tardive (il n’est que 11h !), le vent doux du désert vient nous bercer pendant que l’on déguste une de ces bières légères dont Moab a le secret. Le même resto est également à Boulder, Colorado. Une adresse plus que recommandable donc.

Jailhouse Cafe (“Good Enough for a Last Meal”)

IMG_9427.jpgVous en connaissez des restos spécialistes du petit-déjeuner ? Eh bien à Moab ça existe. Le Jailhouse Cafe ne fait que le breakfast, mais il le fait bien 🙂

IMG_9432.jpgAu camping, on avait pris l’habitude de prendre nos petits-déj’ en deux temps : Un jus d’orange, un fruit et un yaourt au bungalow, alors que le jour n’est pas encore levé, puis un café + mini pancake chez BK (Burger King), l’un des meilleurs cafés bottomless que l’on emportait en voiture pour la rando du matin. Alors le dernier jour, on a voulu tester Jailhouse.

IMG_9431.jpgCette ancienne prison reconvertie en monument à la gloire de l’American Breakfast est incontournable. Les terrasses aménagées et couvertes entourées de verdure sont accueillantes et le service mené de main de fer par une matrone est irréprochable. On sent une organisation stricte et infaillible pour exploiter un créneau horaire inhabituel et court avec un nombre de tables assez réduit, pour une forte demande !

Laissez-vous tenter par les recettes de pancakes ou de waffles (gauffres) accompagnés de bacon ou de fruits rouges, avec beurre blanc et sirop d’érable. Bon café à volonté et jus d’oranges frais.

Mais inutile d’envisager une rando musclée derrière ça, et le déjeuner pourra attendre !

IMG_9433.jpg

Autres adresses

Bien d’autres tables à découvrir, mais avec un peu plus de temps, on aurait bien essayé le Sunset Grill, situé sur un promontoire rocheux à l’entrée Nord de Moab, avec sa “Million Dollars View” sur la vallée de Moab, face au coucher du soleil. Egalement le Buck’s Grill House et son ambiance Western.

Lodging

La saison étant longue et les activités très nombreuses, ce ne sont pas les places qui manquent à Moab. A éviter quand même les mois de juillet et août qui sont non seulement très chauds, mais également chargés en flots de touristes. Même Slickrock trail est parait-il encombré ! Les tarifs sont relativement élevés dans les motels et augmentent de 10$ pour certains le week-end !

Pour des raisons de budget et aussi de préférences (excepté la première nuit au Red Rock motel, très bien), nous avons choisi de dormir dans les RV Campgrounds, ces grands campings aménagés principalement pour les énormes moto-homes de la région. Outre les emplacements “hook up” (branchements eau, électricité, eaux usées), les places de camping classiques, quoique très bien aménagées (ombre, table, barbecue…), il y a les “cabins”, des petits bungalows en bois simplistes aménagés d’un lit double et d’un lit superposé, équipés de la clim’, avec une table dehors et un barbecue, pour un budget entre 35 et 60$ selon les prestations.

Koa

Koa Kampground est une chaîne de campings présente dans tout le pays, gérée dans un esprit famille et boy scout, avec des prestations clean et sans surprise. Celui de Moab est situé à 5 miles au sud de la ville, dans un endroit calme. Les douches et sanitaires communs sont grands et nickel, la piscine petite et fraîche mais parfaite, et des lapins assez familiers courent un peu partout au lever et au coucher du soleil.

IMG_8670.jpg

Moab valley

Ce RV resort à l’entrée Nord de Moab, testé en fin de séjour est notre préféré. Parfaitement situé, bien qu’un peu proche de la route et de ses camions, ses cabins sont grands et bien équipés, avec l’indispensable frigo, la place de parking sur le côté, l’arbre au-dessus et le carré de pelouse devant : presque la petite maison dans la prairie ! Notre choix pour un futur séjour.

IMG_3737.jpg

Si vous avez d’autres adresses ou expériences sur Moab, n’hésitez pas à commenter !


9 commentaires :

superfrenchie le 29 septembre 2007 à 22 h 32 min.

Y aussi La Hacienda, un restaurant Mexicain typiquement… Americain (nourriture de pays pauvre qui bourre bien servie dans une assiette d’a peu pres la grandeur d’une maison de taille moyenne). Les margaritas sont excellentes, ainsi que les fajitas.

Patrick LAFONT le 30 septembre 2007 à 22 h 29 min.

Sympa la visite 🙂

Susie le 30 septembre 2007 à 23 h 51 min.

Ah ! le Pierrot ne vous a pas montré notre astuce pour rafraîchir la bière lorsqu’on est dans une cabine sans frigo ou lorsqu’on voyage dans une voiture sans système frigorifique. Jugez-en vous même 😉 ici

Laurent le 1 octobre 2007 à 9 h 16 min.

Tres bonne visite guide du ou dormir et manger a Moab …. mais y-a aussi l’option camping sauvage , non interdite sur les rives du Colorado , en tout cas y-a 10 ans , mais c’est plus rude pour rouler apres …..

Pierrot le 1 octobre 2007 à 9 h 27 min.

Salut Laurent,
Le camping est très réglementé maintenant sur la zone, et c’est semble-t-il justifié. Par contre, les espaces aménagés, même en plein “Sand Flat area” sont vraiment nombreux et parfaits, et il y a même le bloc vespasiennes (sans eau) propre et bien conçu (pour éviter les “spots” indélicats). A vrai dire on était bien tentés par cette option, mais il faut un minimum d’équipement pour cela et on était déjà à bloc avec les vélos. Mais c’est vrai que l’option nuit sur le sable et sous la voûte étoilée avec tous les parfums du désert et sa faune nocturne, ça doit être quelque chose !

Patrick LAFONT le 2 octobre 2007 à 7 h 22 min.

Bonjour Suzie,
… pas de frigo, certes… mais un climatiseur quand même !! …. tricheur ! 🙂
… en tout cas, merci à tous les 2 pour nous faire partager le voyage … ça fait rêver en cette période de rentrée 😉
… on attends tous la suite … 🙂

Pierrot le 2 octobre 2007 à 23 h 53 min.

Le climatiseur est plus qu’apprécié en fin de journée car la fraicheur ne tombe qu’après minuit, et une Bud light chaude perd beaucoup de son charme 🙂 En tous les cas c’est très efficace !
La suite arrive…

superfrenchie le 3 octobre 2007 à 15 h 14 min.

Pierrot: //une Bud light chaude perd beaucoup de son charme//

Huh? Une Bud Light fraiche a du charme? 😉

Pierrot le 6 octobre 2007 à 19 h 55 min.

Oui, quand on est habitué aux bières légères, et surtout quand on rentre avec un état de déshydratation bien avancé !

Search

Catégories

Derniers commentaires

  • David - 17 janvier 2010 : Salut Super modif !Il t’en reste du carbone coudé ?Car j’attends un LtC pour Mars et je vais rouler sur le...
  • Christophe - 8 avril 2009 : Superbe réalisation ! La biellette et la base de mon LT2 commencent aussi à être marquées, malgré l’anodisation....
  • Lilian - 23 décembre 2008 : On était à Moab en Octobre, pas eu le temps d’aller à Fruita, mais c’est clair, on y retournera !
  • marika - 16 octobre 2008 : Peut-être pour le WE à rallonge du 11 novembre, si la météo est ok, on devrait venir rouler vers chez vous! 😀 Dans tous...
  • Susie - 13 octobre 2008 : Effectivement, 140mm est un bon compromis, comme en descente comme je n’ai pas l’intention de prendre des...

Liens potes & VTT